La blague du jour "Bonne fête" - Rire en boite

Il était une fois une femme qui avait une passion folle pour les fèves au lard. Elle en mangeait très souvent, malheureusement, ça lui causaient toujours une réaction très gênante.

Un jour, elle rencontra un homme et tomba en amour. Il devint évident qu'ils se marieraient et elle se dit : " C'est un homme tellement gentil et si bien élevé qu'il ne pourrait le supporter bien longtemps". Alors, elle fit le sacrifice suprême et abandonna les fèves au lard.

Quelques mois plus tard, son auto tomba en panne au retour du travail.

Puisqu'elle vivait à la campagne, elle appela son mari pour lui dire qu'elle serait en retard à la maison parce qu'elle revenait à pied.

Sur le chemin du retour, elle passa devant un petit restaurant et l'odeur des fèves au lard était si forte qu'elle ne put le supporter.

Puisqu'elle avait encore des milles à marcher, elle croyait que les effets désagréables seraient dissipés le temps qu'elle arrive à la maison. Alors, elle entra et avant qu'elle s'en rendre compte, elle avait englouti trois larges portions de fèves au lard.

Sur le chemin du retour, son arrière-train en avait long à dire et à l'arrivée, elle était certaine de pouvoir se contrôler.

Son époux était tellement heureux de la revoir qu'il s'exclama ainsi:

"Chérie, j'ai une surprise toi ".

Il lui mit un bandeau sur les yeux et l'amena s'asseoir à la salle à manger, mais juste au moment de lui enlever le bandeau, le téléphone sonna. Il lui fit alors promette de ne pas toucher au bandeau jusqu'à son retour. Cependant, l'effet des fèves au lard l'affectait toujours et la pression devenait de plus en plus insupportable, si bien qu'elle saisit l'opportunité, en balançant son poids sur une jambe et en laissa sortir quelques-uns. Le son émit était presque aussi fort qu'une trompette et l'odeur faisait penser a un camion de fumier fraîchement étendu dans un champ par une journée humide de printemps.

Elle prit alors une serviette, s'en fit un éventail et chassa vigoureusement l'air. Ensuite, elle se balança sur l'autre jambe et en laissa sortir trois autres qui lui rappelèrent l'odeur d'une étable non ventilée en hiver.

Tout en conservant une oreille sur la conversation téléphonique de son mari, elle continua ainsi pour un autre 10 minutes.

Quand elle comprit que la conversation tirait à sa fin, elle s'empressa de chasser l'air de nouveau et replaça la serviette sur ses genoux en souriant de satisfaction.

Elle avait un air innocent au moment du retour de son mari qui s'excusait d'avoir pris autant de temps. Il lui demanda alors si elle avait triché pendant son absence. Elle lui assura qu'elle avait tenu sa promesse de ne pas regarder.

À ce moment, il lui enleva le bandeau et surprise !

Il y avait 12 invités à la table pour lui souhaiter " Bonne fête"

Tag(s) : #LA BLAGUE DU JOUR - HISTOIRES DRÔLES

Partager cet article